Pages

Ce blog n'est pas un livre construit mais un ensemble de touches d'émotions ou de réflexions nées de quelques années de parcours professionnel et amical dans trois pays du Sud essentiellement : Haïti, Congo RDC et le Sénégal. Vos commentaires sont bienvenus autour de ces textes sans prétention. Juste un partage pour aussi faire découvrir de belles histoires au Sud et des moins drôles. Et n'oubliez pas de cliquer sur "plus d'infos" pour voir la suite de chaque billet !

lundi 30 juillet 2012

AGRICULTURE URBAINE : ET SI NOUS NOUS NOURRISSIONS NOUS-MÊMES EN VILLE ?


INTRODUCTION
Un jardin partagé à Villejuif à la Maison Pour Tous Jules Vallès
Bonne nouvelle : l'agriculture urbaine se développe bien et c'est tant mieux puisqu'elle crée du lien social dans les villes, permet aux habitants de se nourrir au moins partiellement avec des produits dont ils connaissent la qualité. En prime et en cas de surplus, cela peut permettre d'alimenter les centres d'aide aux personnes en difficulté.  Et elle a de multiples autres bienfaits. Nous prendrons d'abord comme exemple ce qui se passe au Québec, au Royaume Uni, aux Pays-Bas. Puis nous ferons quelques réflexions sur l'intérêt de cette pratique et ces inconvénients. Nous reviendrons sur ce qui se fait en France. En dernier lieu, nous donnerons quelques indications pratiques pour mettre en oeuvre une réelle agriculture urbaine au profit des populations.

dimanche 29 juillet 2012

Famine au Sud, malbouffe au Nord



Si nous sommes en vacances, ou si nous nous préoccupons de l’état de la planète, lisons ce livre plein de bon sens : « Famine au Sud, malbouffe au Nord : comment le bio peut nous sauver » publié aux éditions Nil, Paris, 2012, 194 pages, ISBN 978-2-84111-527-3.

Dans ce billet, je fais la recension du livre. J’aimerais, si ma plume le permet, dire plus que le résumé d’un livre : exprimer avec force que la vision exprimée par Marc Dufumier correspond à mes convictions profondes. Dire surtout que seule cette vision, si elle est mise en œuvre, nous permettra un réel optimisme pour la planète.
Ce blog, même si ce n’est pas un livre cohérent, a des continuités. J’ai écrit récemment sur les pesticides, le Bisphénol A, inspiré par l’ouvrage de Marie-Monique Robin. J’ai décrit des phénomènes d’une gravité exceptionnelle. Avec Marc Dufumier, c’est une vision lucide d’espoir qui se dévoile, fondée sur des constats identiques.

Mouettes et sternes

D'Annecy (France) au Sine-Saloum (Sénégal), en passant par la Petite Côte (Sénégal), je les ai suivies. Ou plutôt m'ont-elles suivi ? Leurs ballets apaisent. Leurs cris énervent. Leur technique de pêche impressionne. Je publie ce diaporama juste pour le plaisir des yeux et pur que nous continuions ensemble de découvrir cette biodiversité tant que les pesticides et autres saletés chimiques ne l'auront pas détruite.


video

lundi 23 juillet 2012

Cigognes : des passeurs entre le Nord et le Sud

En France les vacances battent leur plein même si la crise est là. En tout cas il y a plein de monde sur les bords de la Méditerranée d'où je reviens après une semaine de détente. Il y aura donc de nouvelles photos sur ce blog. En attendant, je vous offre ce diaporama de cigognes.
Pour la petite histoire : dans le restaurant solidaire du Sénégal que j'ai accompagné, nous avions catégorisé les clients. Il y avait une catégorie "cigognes" : ces retraités de France qui partent dans leur maison au Sénégal en octobre (au moment où il faudrait allumer le chauffage) et qui reviennent en avril - mai, voir leurs petits enfants au pays. Mignon, non ?


samedi 14 juillet 2012

Bisphénol A : et si le monde perdait ses mâles ?

Dans un travail d'investigation, en veille sur ce qui menace la personne humaine et la planète, il peut arriver qu'on tire un fil et toute une pelote se déroule. Pas une pelote de fils d'or. Des fils d'araignées qui nous enserrent dans une toile de mort. Je pèse mes mots. Je continue, toujours aidé par le livre de Marie Monique Robin "notre poison quotidien", et des recherches sur Internet. Après les pesticides (voir billet précédent) c'est un perturbateur endocrinien, le "Bisphénol A" (BPA) qui est un  produit gravement préoccupant car on le trouve dans beaucoup d'objets de la vie courante et il est TRES DANGEREUX pour la santé. J'écris d'abord pour mes amis du Sud qui n'ont pas toujours accès aux informations des lanceurs d'alerte, en particulier le RESEAU ENVIRONNEMENT SANTE (France) qui fait un travail remarquable (1). Mais, en Europe et en France, nous sommes aussi très menacés car les agences sanitaires ne font pas leur travail. Mots encore pesés qui vont être démontrés dans la suite de l'article.